18,30 €

Découvrir aussi

Reliures royales (1515-1559)

Marie-Pierre Laffitte

Destinées à un public de curieux et d'amoureux du livre, les conférences intitulées Reliures royales du département des Manuscrits reprennent en les élargissant des thèmes évoqués en 1999 dans le catalogue de l'exposition « Reliures royales de la Renaissance ».
Présentées dans leur diversité, les reliures des manuscrits offerts au roi entre 1515 et 1559 témoignent de la place encore prédominante du manuscrit dans le passage de l'héritage médiéval à l'art de la Renaissance pendant la première moitié du siècle, période de transition et d'expérimentation. Le nombre élevé de reliures italiennes rappelle l'importance de l'Italie dans la vie culturelle et artistique de la cour pendant tout le XVIe siècle, mais à partir des années 1530 des ateliers français et surtout parisiens prennent le pas sur leurs homologues transalpins. L'adoption de plus en plus systématique du cuir et du décor doré à la place du tissu pour les reliures les plus luxueuses, la variété des motifs ornementaux et la qualité de l'exécution en font une période privilégiée pour l'étude d'un art trop souvent considéré comme mineur. Parmi ces officines – certaines doivent leur existence aux commandes royales –, un atelier se détache par le nombre exceptionnellement élevé de reliures conservées. Grâce aux 700 reliures qui font toutes partie des collections de la Bibliothèque nationale de France, l'atelier créé en 1545 pour la Bibliothèque royale de Fontainebleau peut être étudié dans ses aspects les plus concrets. On y découvre en effet l'originalité novatrice des méthodes de travail et des techniques de reliure et de décoration, ainsi que la richesse de la création artistique, dont il fut le berceau. Cet atelier est aussi remarquable par la communauté d'inspiration qu'il partage avec les artistes qui travaillent alors à orner le château de Fontainebleau, et par les liens évidents, matériels et humains, qu'il entretient avec l'un des plus extraordinaires ateliers de reliure parisiens de la seconde moitié du XVIe siècle, celui du relieur du roi, dont les chefs-d'œuvre marquent l'apogée de l'art de la reliure en France. Plus de soixante reproductions en couleurs de reliures jusqu'ici inédites, des frottis de motifs décoratifs particulièrement représentatifs et des tableaux de fers aident à la compréhension d'une production abondante et spectaculaire, héritage palpable des artistes et des artisans français du XVIe siècle.
 

Collection Conférences Léopold Delisle

Auteurs

Marie-Pierre Laffitte est conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.

Informations pratiques

Description
Broché, 133 p., illustrations en noir et en couleur, 24 x 17 cm
Date de parution
2002
ISBN/EAN
2-7177-2165-7 /
9782717721652
Editeurs
  • Bibliothèque nationale de France
Distributeur
Volumen
Disponibilité
Indisponible