30 €

Le Roman de la rose

L'art d'aimer au Moyen Âge

Sous la direction de Nathalie Coilly et Marie-Hélène Tesnière

Best-seller médiéval, le Roman de la rose est l'ouvrage profane le plus copié au Moyen Âge après la Divine Comédie de Dante : près de trois cents manuscrits en ont été conservés. Lu, cité, admiré, il a séduit des générations de lecteurs entre la fin du XIIIe et le début du XIVe siècle et connaît aujourd'hui une nouvelle fortune grâce aux images numériques des manuscrits accessibles sur le Net.
Le présent livre a pour objet d'en faciliter la compréhension. Rédigé au XIIIe siècle par deux auteurs, Guillaume de Lorris et Jean de Meun, le Roman de la rose appartient à la tradition des « arts d'aimer », inspirés d'Ovide. Sous couvert d'un songe allégorique, il conte la quête / cueillette d'une rose / jeune fille par un jeune homme, l'Amant, du coup de foudre initial à la conquête-défloration de l'Aimée. Au terme d'un débat solidement argumenté, le Roman livre en effet une conclusion favorable aux forces de vie, faisant fi des tensions propres à l'amour courtois, à la morale conjugale et à l'enseignement de l'Église. Tout à la fois délicieusement aimable et misogyne, courtois et érudit, codifié et subversif, le Roman de la rose a suscité, au début du XVe siècle, une querelle littéraire dans laquelle s'illustra le premier auteur « féministe », Christine de Pisan. Le Roman de la rose : l'art d'aimer au Moyen Âge est une invitation à découvrir en images, à travers les manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France, la matière littéraire et le substrat culturel de ce monument de la littérature médiévale. 

Auteurs

Nathalie Coilly, archiviste-paléographe et conservateur à la bibliothèque de l'Arsenal, est actuellement responsable des manuscrits médiévaux et du fonds saint-simonien.

Marie-Hélène Tesnière est archiviste-paléographe, conservateur général au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, spécialiste des manuscrits et de la littérature médiévale de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles).
Elle est responsable de programmes de recherches sur la librairie de Charles V (« Europeana Regia » et « Biblissima »).

Martine Lefèvre est archiviste-paléographe, conservateur en chef à la bibliothèque de l'Arsenal, où elle est chargée du fonds de livres anciens. Spécialiste des incunables, elle a rédigé le catalogue des incunables des bibliothèques de la région Languedoc-Roussillon (1981) et prépare actuellement le catalogue des incunables de la bibliothèque de l'Arsenal.

Informations pratiques

Description
Broché, 1 vol. (195 p.-pl.), illustrations en couleur, 24 x 17 cm
Date de parution
25/10/2012
ISBN/EAN
978-2-7177-2522-3 /
9782717725223
Editeurs
  • Bibliothèque nationale de France
Distributeur
Volumen
Disponibilité
Disponible

En ligne

Exposition virtuelle