29 €

Découvrir aussi

Essor et déclin
du livre imprimé vénitien

Marino Zorzi

Le premier livre vénitien fut imprimé en 1469. Venise est au comble de sa vitalité économique : riche en capitaux et en innovations, plaque tournante du commerce international, siège de plusieurs industries, elle est le lieu idéal pour le développement de l’imprimerie. Le premier imprimeur est allemand, mais un français, Nicolas Jenson, apparaît rapidement dans la « compétition ». Venise est aussi un centre culturel important. L’humaniste, Alde Manuce, décide en 1490 de s’y établir en tant qu’imprimeur de chefs-d’œuvre de l’Antiquité dans le but de sauver la littérature grecque. Grand innovateur, il publie en 1501, une série de livres portables en utilisant un nouveau caractère, le cursif. Venise, pleine de vie, jouit d’une grande liberté avant l’arrivée de la Contre-Réforme conduite par Rome et l’Espagne. Malgré le regain d’activité au XVIIIe siècle, avec une forte production de livres prestigieux, le livre vénitien décline à la fin de la République, en 1797. Ce livre décrit les événements principaux de cette histoire culturelle et apporte la lumière sur le monde des livres vénitiens et sur la littérature en général.

 

Collection Conférences Léopold Delisle

Informations pratiques

Description
Broché, 80 pages, 16,5 x 24 cm
Date de parution
19 avril 2016
ISBN/EAN
978-2-7177-2650-3 /
9782717726503
Editeurs
  • BnF Éditions
Distributeur
BnF
Disponibilité
Disponible